L'OJV : La musique pour s'ouvrir les oreilles!


Ils arrivent sur scène en chemise noire, cravate et en jeans. Leur chef a troqué le toxedo à queue-de-pie pour un veston blanc à large motif imprimé. Ils font des blagues entre les pièces. Y'a pas à dire, on n'est définitivement pas à l'OSM!

L'Orchestre de Jeux Vidéo de Montréal, sous la direction de Jocelyn Leblanc, a donné un concert samedi dernier auquel j'ai eu la chance d'être invité. J'en suis ressorti bien impressionné. Le choix des pièces en avait un peu pour tous les goûts et tous les styles. D'un côté, on avait les pièces aux petites mélodies accrocheuses des jeux rétros comme Sonic the Hedgehog, et de l'autre on avait des pièces orchestrales des jeux plus récents comme Uncharted 2 ou Medal of Honor.

C'est une chose d'entendre une pièce pendant qu'on joue à un jeu, mais c'en est une autre de prendre le temps de l'écouter sans les images et les ennemis à affronter qui nous distraient. On peut y porter une plus grande attention et remarquer les petits détails et les subtilités de chaque instrument. Voir les musiciens en vrai devant nous nous fait prendre conscience du travail et de la virtuosité requise pour jouer certaines pièces. Par exemple, la musique d'ouverture de Super Smash Bros. Melee, qu'on connait par coeur à force de l'avoir entendu souvent, vient nous impressionner lorsqu'on regarde les doigts des flutistes aller à toute vitesse pour jouer quelques notes qu'on entendrait à peine en temps normal. Ou alors, pendant la chanson thème d'Hyrule de Zelda Ocarina of Time, on remarque un bout de musique horrifiante, presque tirée d'un vieux film d'horreur et où les flutes font une imitation parfaite des violons stressants du film Psycho. Étant présent seulement vers la fin de la pièce, on ne l'entend pas très souvent en jouant, et après toutes ces années, on avait fini par l'oublier.

Entre les pièces, deux animateurs venaient ajouter des plaisanteries à cette affaire somme toute sérieuse. Par exemple, ils nous ont appris qu'un sondage interne au sein des musiciens du groupe nous en apprend davantage sur les habitudes de vies du geek moyen. Il serait en effet grand consommateur de pizzas pochettes et de champignons magiques de Super Mario et utiliserait les chocobos, les yoshis et la téléportation comme moyen de transport quotidien. Les deux animateurs ont aussi donné des détails sur chaque jeu, pour permettre au public de connaître des jeux auxquels ils n'auraient pas joué. Malheureusement, ils ne parlaient que brièvement de l'histoire et des personnages du jeu, sans s'attarder vraiment au gameplay ou même aux raisons qui expliqueraient pourquoi la musique de ce jeu a été choisie plutôt qu'un autre. Dans un concert de musique, je trouve que ça aurait été approprié.

Alors que les orchestres jouant de la musique de jeux vidéo commencent à devenir de plus en plus à la mode à travers le monde, notamment au Japon et aux États-Unis, je suis content de voir que l'idée fait des petits et qu'on a maintenant notre propre du genre à Montréal. Ils sont encore tout jeune (l'orchestre a été créé en 2008), mais ils en ont dedans, avec déjà une dizaine de concerts à leur actif. Souhaitons-leur donc un brillant avenir musical.

[Site officiel de l'Orchestre de Jeux Video]

3 commentaires:

  1. Bonne remarque sur la virtuosité. C'est vrai que des fois ça surprend.

    Et dommage pour les introductions un peu bâclées, même si c'est déjà mieux que rien. J'imagine qu'il y aurait moyen d'être un tantinet plus pertinent sans trop aller dans les détails.

    RépondreSupprimer
  2. C'est quand même juste un détail. Le concert était, en général, VRAIMENT BON! J'ai vraiment apprécié!

    Ils vont faire d'autres concerts cet été. Je vais essayer de les annoncer aussi.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai enregistré le concert "Video Game Live" sur la chaine PBS il y a deux semaines. C'est excellent !

    RépondreSupprimer