«Euh... c'est qui lui???» - Jouer à Mass Effect 2 sans avoir joué au premier


Dans la vie, j'ai une horrible mémoire. Plus particulièrement, j'ai une horrible mémoire des noms et des visages. J'ai toujours de la difficulté à reconnaître les gens quand je les vois. C'est toujours embarrassant, compliqué et dérangeant de voir quelqu'un et se demander «Euh, qui est-ce? J’ai l’impression de le connaître...»

Ce qui n'aide absolument pas, c'est qu’à cause de mon travail public avec On a juste une vie ou mes autres projets, beaucoup de gens me connaissent sans que je les connaisse moi-même. C'est comme pour n'importe quelle personnalité publique, vedette, journaliste, acteur, chanteur : les gens le ou la connaissent, mais lui ou elle ne les connait pas. Sans vouloir pour autant dire que je suis devenu une vedette intergalactique, à très petite échelle, le problème est le même. Des fois, les gens viennent me voir, mais je ne les connais réellement pas et c’est donc normal que je ne me rappelle pas d’eux.

L'exercice revient à devoir faire la différence entre ceux dont le visage est supposé être familier et ceux que je ne connais réellement pas. Et donc, régulièrement, j’en suis à me demander «euh... c'est qui lui déjà?». Ça, c'est l'histoire de ma vie!

Ces temps-ci, je joue à Mass Effect 2. Quand j'ai acheté mon Xbox, le jeu venait avec gratuitement. Évidemment, dans le magasin, je me suis demandé si ça ne valait pas la peine d'acheter aussi le premier opus pour pouvoir suivre l'histoire dans l’ordre. Je savais que Mass Effect 2 était une suite directe et que l'histoire est un élément très important dans la série. Il aurait donc été judicieux de commencer par le premier. Mais bon. Je ne l'ai pas fait. «Au pire, si je ne comprends rien, j'irai acheter le premier». C’est ce que je me suis dit.




Au début, ce n'était pas trop mal. Shepard, le protagoniste principal et l’avatar du joueur, meurt dans les 5 premières minutes et se fait «reconstruire» pendant les 2 ans qui suivent avant d’être réanimé. À cause de ça, il a perdu un peu la mémoire.

Oh oh! Ça sent le cliché à plein nez ça! Combien de films utilisent le truc facile des personnages amnésiques pour se permettre un gros revirement de situation à la fin?

Heureusement, dans Mass Effect, c'est bien fait. Au début du jeu, cette perte de mémoire sert principalement à remettre le joueur sur pied et le remettre au fil avec les événements du premier jeu. Cela sert aussi à donner un cours de rattrapage express aux joueurs qui, comme moi, n'ont pas joué au premier jeu. Bien souvent, dans les conversations, il y a des choix du genre «qui es-tu?», «rafraîchis-moi la mémoire» ou «non, je ne m'en souviens plus». Je dois dire, c'était TRÈS UTILE! Je n'aurais absolument rien compris sans ça.




Le problème, c'est que ça ne dure pas. Après une heure ou deux, le jeu cesse de nous donner ce genre de choix. Il n'y a plus d’options «je ne me rappelle pas». En soi, c'est probablement une bonne chose. Comme je disais tantôt, les pertes de mémoire dans les films, c'est poche! Ça ne fait jamais de très bons scénarios. Bioware a fait un choix judicieux en ne mettant pas trop d'emphase là-dessus et en ne mettant pas cette thématique au centre de l'histoire. De toute façon, Shepard n'a pas totalement perdu la mémoire. Il était juste un peu confus quand il s'est réveillé de son 2 ans de coma.

Ok, mais euh.... qui est cette personne?

Le problème dans tout ça, c'est que moi, j'ai réellement perdu la mémoire! Ou plutôt, je n’ai jamais vécu le premier jeu et je n’ai aucune idée de qui sont tous ces gens. Juste de la manière dont Shepard parle à certaines personnes, je comprends que LUI les connait. C'est juste MOI qui ne les connais pas. Il parle à une fille et je comprends que, probablement, il aurait été attaché à elle par le passé. Mais à quel point, ça je n'en ai aucune idée. Alors, constamment, je fais face à un interlocuteur et tout ce que j'ai en tête c'est «euh... mais qui est cette personne qui me connait et que je ne connais pas??? Est-ce que je suis censé la reconnaître?». Sur ce point, malheureusement, le jeu n'est pas très aidant. Il n'y a plus l'option «rafraîchis-moi la mémoire» dans les conversations. Et donc, j'ai souvent l'impression que mon personnage Shepard fait semblant. C'est comme s'il faisait semblant de la connaître mais qu'il ne s'en rappelait pas vraiment. Et souvent, ça crée des moments embarrassants. La personne me regarde avec une face bizarre, choquée, comme si je n'avais pas choisi la bonne option dans le dialogue, comme si j'avais dit quelque chose d'impoli ou d'insensé.

Bref, ça fait vraiment comme dans ma vraie vie à moi. Dans la vraie vie, les gens viennent me voir et commencent à me parler et j'ai la nette impression que je les connais, mais que je ne m'en rappelle pas. Par contre, contrairement à Shepard, je suis assez intelligent pour dire «euh... rafraîchis-moi la mémoire». Les gens me regardent croche et trouvent que j'ai VRAIMENT une mémoire nullissime, mais au moins, je peux ensuite poursuivre la conversation en sachant ce qui se passe.

5 commentaires:

  1. HAHAHA! Ben non, quand même. Ou plutôt, oui, mais une vedette de juste toi! :P

    RépondreSupprimer
  2. Intéressant paradoxe que tu fais ressortir là.

    RépondreSupprimer
  3. Le pire, c'est que le jeu te demande au début: est-ce que tu as joué au premier? J'ai évidemment répondu que non. Mais ça ne change pas le jeu assez à mon goût.

    L'affaire, c'est que je ne pense pas que ça m'aurait dérangé si le jeu avait joué d'avantage la carte de la perte de mémoire, pour continuer de m'aider à connaître les personnages. De toute façon, c'est toujours facultatif puisque c'est le joueur qui est en contrôle des dialogues.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis curieux de voir ce que je vais en penser.

    RépondreSupprimer