Préparation d'un podcast On a juste une vie

Les lecteurs de ce blogue ne le savent peut-être pas, mais au départ, le projet On a juste une vie devait être une émission de radio en baladodiffusion (podcast). Afin de prendre le temps de faire bien les choses, nous avons préféré lancer le site web en premier et commencer tout de suite à écrire des articles plutôt que d'attendre de résoudre les problèmes techniques liés à la création et à l'enregistrement de podcasts.

Cependant, bonne nouvelle, l'attente approche de sa fin. Nous travaillons activement à l'élaboration de notre première émission. L'enregistrement devrait se faire, idéalement d'ici une ou deux semaines. En attendant, s'il y en a parmi vous qui sont intéressés à participer au projet, faites-vous connaître! Que ce soit pour nous aider sur le plan technique, l'écriture de texte ou simplement une participation active aux enregistrements, on est intéressé.

L'appel est lancé. On attend de vos nouvelles.

Mise à jour: On est présentement dans le processus des tests techniques pour s'assurer d'avoir une bonne qualité sonore et que tout va fonctionner correctement quand viendra le temps d'enregistrer. On approche du but!

Privates GRATUIT !


On a parlé il y a quelques semaines du jeu Privates, qui a comme particularité de se dérouler dans des parties génitales. Et on a aussi parlé de censure sur XBox Live. Mais ces temps sont révolus! Allez télécharger le jeu gratuitement sur Channel 4. J'ai pas vraiment de détails quant à savoir pourquoi le jeu est donné sur internet mais je ne vais surtout pas m'en plaindre quoique je pense qu'on devrait tous aller donner au moins un petit 5$ à Zombie Cow Studios pour l'audace et l'effort.

Comment être drôle dans un jeu

L'humour dans les jeux vidéo est particulièrement difficile à obtenir. L'humour demande un rythme précis pour fonctionner et être drôle, mais les jeux ne peuvent pas offrir un rythme et un timing précis parce qu'ils sont interactifs. C'est pour cette raison que la plupart des jokes sont toujours offertes dans des cinématiques.

Hothead Games, qui ont récemment sorti le jeu de rôles comique et parodique DeathSpank, nous offre un apperçu de leur méthode qu'ils utilisent pour faire des jeux drôles. Apparemment, c'est de l'information top secrète.

Le grand jeu d'Inception

Vous avez peut-être entendu parler d'un petit film nommé Inception. C'est un film réalisé par Christopher Nolan, dans lequel jouent des acteurs bien connus et d'autres un peu moins connus. Il raconte en gros l'histoire d'un groupe de spécialistes chargé d'infiltrer l'esprit d'un homme, d'y implanter une idée neuve, et de s'assurer que la victime ne conserve aucun souvenir de l'opération. À peu près tout le monde s'entend pour dire qu'il s'agit d'un très bon film, mais je crois que peu de gens auraient aussi intérêt à y porter attention que les amateurs et concepteurs de jeux vidéo contemporains.

Au premier visionnement, le film m'a plongé dans cet espèce de délire qui s'empare de nous quand on découvre quelque chose de fascinant, mais qui dépasse un peu notre entendement ; exactement comme il se doit, je présume. On a beau vanter ses qualités artistiques plus subtiles, Christopher Nolan a toujours voulu divertir avant tout, et Inception remplit cette fonction à merveille: c'est une machine qui tourne, qui étourdit, qui distribue de l'information à un rythme parfaitement captivant. Mais malgré mon plaisir, je restais sur mes gardes. Ne s'est-on pas fait dire que l'émotion est l'ennemie de la raison? Toutes ces manigances ne seraient-elles pas qu'une manière bien élaborée de déguiser la plus grossière insignifiance? Heureusement, Nolan semble avoir assez bien réfléchi à son affaire pour passer le test du second regard.

Director Christopher Nolan participating in th...
Le réalisateur Christopher Nolan

Inception est la métaphore d'un projet quelconque, d'un processus mental en cours de réalisation. Il prend des virages continuels et emploie des méthodes obscures, mais ne présente rien qui ne soit pas en lien direct avec la démarche enclenchée. De la même manière, ses personnages n'ont peut-être jamais connu le héros personnellement, et tout ce qui se produit dans le film ne se déroule peut-être sur aucun plan de réalité concrète (c'est du moins ce que suggère la conclusion). En somme, peu importe si Cobb et ses collaborateurs ont bel et bien traversé trois couches de rêve, s'il a vraiment erré dans les limbes avec sa femme pendant cinquante ans, et si la toupie cesse de tourner au dernier plan ; ce qui compte, ce sont les émotions éprouvées sur le chemin, la sensation brute de la traversée des épreuves.

Là où le film transcende le succès et bascule dans le génie, c'est dans sa manière de récompenser la "maîtrise" des concepts de son univers. Plus qu'une simple chaîne d'événements, son intrigue repose sur un système de règles tellement complexe que la moitié du film est passée à les expliquer (pour une critique plus ample de l'aspect "didactique" d'Inception, je recommande ce billet de Kirk Hamilton). Mais plus qu'un simple casse-tête, cet élément de mystère est indispensable au parcours dramatique du film. Il ne s'agit pas de connaître la "twist" afin d'éclairer l'ensemble "sous une tout autre lumière", mais d'apprivoiser progressivement son fonctionnement, au point de s'immerger complètement dans l'état d'esprit des personnages et de partager leur investissement dans la bonne réussite de l'entreprise. Au fond, la seule véritable manière de tirer le moindre sens de l'intrigue d'Inception est de... jouer le jeu, s'abandonner à sa logique interne.

Tous les films comportent une certaine phase d'accoutumance et d'apprentissage, mais considérons un instant les mots que j'emploie pour décrire Inception. Maîtriser les concepts? Apprivoiser le fonctionnement? On pourrait parler du dernier Street Fighter, d'un "shooter" en ligne ou du nouveau StarCraft avec le même vocabulaire. À l'inverse, de combien de jeux peut-on dire qu'ils nous immergent complètement dans l'état d'esprit de leurs personnages, ou métaphorisent la réalisation d'un processus interne? Certains le font... Mais le font-ils aussi bien qu'Inception? Et si non, pourquoi?

Le 3DS n'est pas recommandé pour les jeunes enfants et les pirates

Nintendo a annoncé récemment que, comme pour tous les écrans qui présentent des images stéréoscopiques (3D), le 3DS ne sera pas recommandé pour les jeunes enfants de moins de 8 ans. À ce qu'il parait, leur cerveau serait encore en formation et les images 3D pourrait le faire fondre, ce qui aurait des conséquences fâcheuses (c'est ce que j'ai compris en tout cas).

Ce que Nintendo n'a pas annoncé encore, c'est que le 3DS ne sera pas non plus recommandé pour les pirates. Il parait qu'il ne peuvent même pas voir le 3D anyway parce qu'ils leur manque 50% de yeux. Tant pis pour eux.

Mario sur un muret


Super Mario Bros. from Andreas Heikaus on Vimeo.

Le film Avatar de Cameron n'a pas réussi à m'impressionner trop trop sur l'état actuel de la technologie, mais ce petit film de Mario sur un muret vient de remporter l'exploit.

Je regarde ça et la seule question qui me vient à l'esprit c'est: «Comment est-ce qu'ils ont fait ça?!?!?!!!!!»  Si c'est ça le futur de la réalité augmenté, j'embarque quand vous voulez!

Ajout: La réponse a été trouvé. Voir les commentaires pour un lien vers le making-of.